Judith Bernard : « “L’Arabe du futur”, de Riad Sattouf, peut alimenter une sorte de racisme tranquille »

Article initialement publié le 1er juillet 2015.

Judith Bernard multiplie les casquettes. Docteur en études théâtrales et linguistique, l’ex-professeur de lettres modernes est désormais comédienne, metteur en scène, militante politique et directrice de publication du site Hors-Série, un site d’entretiens filmés « avec de la vraie critique dedans » lancé en juin 2014 et qui bénéficie du soutien technique du site de critique des médias Arrêt sur Images (ASI). Sur tous les fronts, Judith Bernard l’est parfois au sens guerrier du terme, tant les combats à mener depuis septembre 2014 ont été nombreux. D’abord, la bisbille avec Daniel Schneidermann, le directeur d’ASI, après qu’Hors-Série a reçu l’essayiste controversé Jean Bricmont. Puis, le combat politique dans le cadre du Mouvement pour la VIe République (M6R) lancé par Jean-Luc Mélenchon, où certains militants ont couvert la partisane du tirage au sort d’anathèmes divers. Retour avec elle sur une période mouvementée et riche en débats.

**Judith Bernard étant quelqu’un de TRÈS bavard, et vos yeux (et votre patience) ne pouvant souffrir plus d’un certain temps devant l’écran, nous avons souhaité diviser cet entretien en deux parties. La première se consacre au site Hors-Série, qui s’apprête à célébrer son premier anniversaire, et se laisse aller à quelques considérations sur la prostitution et le capitalisme. La seconde évoque le combat politique de la militante du M6R, ainsi que ses activités théâtrales.**

Lire la suite sur Le Comptoir.

Publicités